polygone

polygone

polygone [ pɔligɔn; pɔligon ] n. m.
• 1567; lat. polygonus, gr. polugônos
1Figure plane formée par une ligne polygonale fermée. quadrilatère, triangle; 1. -gone. Côtés, sommets, diagonales d'un polygone. Polygone convexe, concave, situé ou non tout entier du même côté de la droite dont fait partie un quelconque de ses côtés. Polygone régulier, à côtés et angles égaux. Centre, rayon, apothème d'un polygone régulier.
Mécan. Polygone de forces, formé de vecteurs représentant les forces d'un système en équilibre. — Polygone de sustentation.
2(1640) Polygone formant le tracé d'une place de guerre, d'une fortification. Polygone de tir : champ de tir pour l'artillerie. « des soldats qui faisaient du tir réduit dans le polygone » (Alain).

polygone nom masculin (bas latin polygonum, du grec polugônos) Figure (le plus souvent plane) formée par une ligne polygonale fermée. (La somme des mesures en degrés des angles intérieurs d'un polygone plan [non croisé] à n côtés est (n − 2)180.) Surface bornée ayant pour frontière un polygone plan non croisé. Militaire Champ de tir et de manœuvre où sont notamment effectués les essais de projectiles et d'explosifs. ● polygone (expressions) nom masculin (bas latin polygonum, du grec polugônos) Polygone des fréquences, ligne polygonale joignant soit les milieux des bases supérieures des rectangles d'un histogramme représentant les fréquences de chaque classe, soit les points successifs ayant pour coordonnées les valeurs d'un caractère discret et les fréquences correspondantes.

polygone
n. m.
d1./d Figure plane limitée par des segments de droite.
Polygone régulier, dont les angles et les côtés sont égaux.
Polygone convexe, concave, dont l'un quelconque des côtés, prolongé indéfiniment, laisse, ou non, toute la figure du même côté.
d2./d MILIT Lieu où les artilleurs s'exercent au tir.

POLYGONE, subst. masc.
A.— 1. GÉOM. Figure plane limitée par des segments de droite consécutifs. Côtés, sommets, diagonales d'un polygone. La plaza semblait toute de guingois, la barrière dessinant moins un rond qu'un polygone (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 520). V. chilogone, s.v. -gone.
Polygone concave. Polygone qui n'est pas entièrement situé du même côté de toute droite supportant l'un quelconque de ses côtés. Voir ROUX, MIELLOU, Géom., 1946, p. 28.
Polygone convexe. Polygone étoilé.
Polygone régulier. Polygone dont tous les angles et tous les côtés sont égaux. Gauss, dans son premier travail (1796), renouvela ce problème en montrant la possibilité d'inscrire dans un cercle un polygone régulier de 17 côtés (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 28).
P. méton. Surface délimitée par un polygone. Autour du polygone de 16 kilomètres carrés tenu par Koenig et ses hommes se joue le drame de Bir-Hakeim (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 255).
Empl. adj. Synon. de polygonal. La fontaine avec ses bassins polygones (HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 120).
2. MÉCANIQUE
a) Polygone de forces. Polygone formé de vecteurs représentant les forces d'un système en équilibre (d'apr. UV.-CHAPMAN 1956).
b) Polygone de sustentation. Le plus petit polygone convexe renfermant tous les points d'appui d'un solide sur un plan. Le corps est en équilibre si la verticale du centre de gravité passe par l'intérieur du polygone de sustentation (Sc. 1962).
3. STAT. Polygone des fréquences/des effectifs. Diagramme obtenu ,,en joignant par des droites les points dont les abscisses sont les milieux de chaque intervalle de classe et dont les ordonnées sont proportionnelles aux fréquences`` (PIÉRON 1973).
B.— ART MILIT.
1. Polygone formant le tracé d'une place de guerre, d'une fortification, et joignant les points des bastions (polygone extérieur) ou leur centre (polygone intérieur). (Dict. XIXe et XXe s.).
2. Polygone (de tir). Terrain de manœuvre aménagé pour le tir, ou pour les essais de projectiles et d'explosifs. Je me réveille et j'entends des coups de feu; c'étaient des soldats qui faisaient du tir réduit dans le polygone (ALAIN, Propos, 1908, p. 45). Nous possédions toute une série de polygones d'artillerie et de champs de tir d'infanterie devenus trop petits pour l'instruction de ces armes par suite de l'utilisation de la balle D... (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 84).
P. anal. Laboratoires de recherches balistiques du polygone d'essais de l'armée américaine à Aberdeen (BERKELEY, Cerveaux géants, 1957, p. 145) :
La commission atomique américaine est responsable non seulement de la construction des bombes, mais aussi (...) de leurs essais. Ceux-ci ont lieu aux îles Marshall pour les armes les plus puissantes, et au polygone du Nevada pour les autres.
GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 175.
Prononc. et Orth. :[], [-go:n]. LITTRÉ, DG [--]; PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930 [--], [-o:-]; Pt ROB., WARN. 1968, Lar. Lang. fr. :[--]; MARTINET-WALTER 1973 [-o:-] (14/17), [--] (3/17). Att. ds Ac. dep. 1694. FÉR. Crit. t. 3 1788 : -gône (graph. en accord avec la prononc. [-o:-]). V. -one. Étymol. et Hist. A. Adj. a) 1520 poligone « qui a plusieurs angles » (P. VERNEY, Emanuel. Succinte, briefve et compendieuse collection géométrale, METZ, f° 7 [date d'apr. Lar. Lang. fr. bbg.]); b) 1690 nombre poligone (FUR., s.v. nombre, citant comme source MALEBRANCHE Algèbre). B. Subst. 1. 1520 géom. poligone (P. VERNEY, op. cit., f° 10 v°); 1567 polygone (J. BESSON, Cosmolabe, Catalogue ds GDF. Compl.); 2. a) 1690 art milit. (FUR.); 1730 (A. M. DU PAS DE FEUQUIÈRES (1648-1711), Mém. sur la guerre, Amsterdam, p. 350 : il faut embrasser tout le poligone attaqué); b) 1812 « terrain d'exercice des artilleurs » (MOZIN-BIBER t. 2 [Lar. 19e :les polygones français ont été créés le 23 juin 1720]); 3. a) 1811 mécan. polygone funiculaire (POISSON, Mécan., t. 1, p. 186); 1956 polygone de forces (UV.-CHAPMAN); b) 1941 polygone de sustentation (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., p. 127); 4. a) 1924 biol. polygone de fréquence (GATIN); b) 1963 stat. polygone des fréquences, des effectifs (Lar. encyclop.). Empr. au b. lat. polygonum subst. « polygone » et celui-ci au gr. adj. « qui a plusieurs angles » subst. « polygone » (cf. les élém. poly- et -gone). Fréq. abs. littér. :59.

polygone [pɔligɔn] adj. et n. m.
ÉTYM. 1567; lat. polygonum, grec polugônos. → -gone.
1 Adj. (Vx). Qui a plusieurs angles (et plusieurs côtés). Polygonal.
1 (…) la splendide pagode (…) ornée de deux tours polygones.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 64.
2 N. m. Mod. Figure fermée, limitée par des segments de droite. || Côtés, sommets, diagonales d'un polygone. || Polygone convexe, concave, situé ou non tout entier du même côté de la droite dont fait partie un de ses côtés. || Polygone régulier, à côtés et angles égaux. || Polygone à trois, quatre…, douze… côtés ( Triangle, quadrilatère, pentagone, hexagone, heptagone, octogone, ennéagone, décagone, hendécagone, dodécagone…). aussi Côté (cit. 14). || Centre, rayon, apothème d'un polygone régulier.
Mécan. || Polygone de forces, formé de vecteurs représentant les forces d'un système en équilibre.Polygone de sustentation.
3 N. m. (1640). Polygone formant le tracé d'une place de guerre, d'une fortification. || Polygone extérieur, joignant les pointes des bastions; polygone intérieur, joignant leur centre.Par ext. || Polygone de tir : champ de tir pour l'artillerie (d'une forme quelconque).
2 Je me réveille et j'entends des coups de feu; c'étaient des soldats qui faisaient du tir réduit dans le polygone, non loin de là.
Alain, Propos, 7 nov. 1908, La tempête.
DÉR. Polygonal, polygonation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • polygone — POLYGONE. adj. de tout genre. Qui a plusieurs angles. Cette forteresse est de figure polygone. Il est aussi substantif. Un polygone regulier. un polygone irregulier …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Polygone —  Ne doit pas être confondu avec Polynôme. Pour les articles homonymes, voir Polygone (homonymie). En géométrie euclidienne, un polygone (du grec polus, nombreux, et gônia, angle) est une figure géométrique plane, formée d une suite cyc …   Wikipédia en Français

  • POLYGONE — adj. des deux genres T. de Géométrie Qui a plusieurs angles et plusieurs côtés. Une forteresse de forme polygone. On dit plus ordinairement Polygonal. Il s’emploie aussi comme nom masculin. Cette figure est un polygone régulier, un polygone… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • POLYGONE — adj. des deux genres T. de Géom. Qui a plusieurs angles et plusieurs côtés. Une forteresse de figure polygone.   Il est aussi substantif masculin. Cette figure est un polygone régulier, un polygone irrégulier. Les côtés, les angles d un polygone …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • polygone — (po li go n ) s. m. 1°   Terme de géométrie. Figure qui a plusieurs angles et plusieurs côtés. •   Le cercle, l ellipse, et généralement toute figure régulière ou irrégulière, curviligne, se peut considérer comme un polygone d un nombre infini de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • polygone — daugiakampis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. polygon vok. Polygon, n; Vieleck, n rus. многоугольник, m pranc. polygone, m …   Fizikos terminų žodynas

  • polygone — šaudykla statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Vieta, įrengta šaudymo į taikinius pratyboms ar ginklams bandyti. atitikmenys: angl. range; target range pranc. champ de tir; polygone; stand de tir …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • Polygone regulier — Polygone régulier Pour les articles homonymes, voir régulier. Pentagone régulier En géométrie, il existe deux définitions équivalentes de …   Wikipédia en Français

  • Polygone de willis — du cerveau humain Polygone de Willis …   Wikipédia en Français

  • Polygone de Willis — du cerveau humain Polygone de Willis …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”